AccueilAccédez à tous les cas des précedents histoséminairesPage dédiée à la formationConsultez les dates intéressant la dermatopathologieInscrivez vous au club, à la liste de diffusion, écrivez nous
  jeudi 18 octobreIdentifiez vous


Octobre 2018 - Journée de Dermatopathologie
Cas n°14


Nom des présentateurs : Y. Ditchi, M. Svrcek, P. Duriez
(Hôpital Saint-Antoine, Paris)

Renseignements cliniques :
Patiente de 19 ans sans antécédents ayant consulté pour ablation d’un kyste de la racine de la cuisse, évoluant depuis au moins 3 ans. Ce kyste était indolore et ne présentait pas d’augmentation de volume dans le temps. A l’échographie, le kyste mesurait 18mm, liquidien, sans signe échographique de malignité. La résection s’est a été réalisée de manière simple, sous anesthésie locale et sans complications. A l’ouverture, le kyste contenait un liquide clair.


Photographies :
Cas n°14
1
2
3
4
5
6



Description histologique :
Il s’agissait d’une structure kystique dermique à la lumière irrégulière, bordée par un épithélium pseudostratifié, composé de cellules éosinophiles ciliées et de cellules intercalaires plus claires. On ne retrouvait pas de muscle lisse dans la paroi. L’étude immunohistochimique montrait que les cellules épithéliales exprimaient la cytokératine 7, les récepteurs aux oestrogènes (RO) et à la progestérone (RP), PAX8 et WT1, sans exprimer la calrétinine et la cytokératine 20 (CK20). L’absence de marquage par l’actine muscle lisse confirmait l’absence de muscle lisse. L’index de prolifération (Ki67) était inférieur à 5%.



<< Retour à l'histoséminaire




Club de DermatoPathologie
Site de l'Association pour le Développement de la DermatoPathologie
www.dermatopathologie.fr
pour toute information : vaguemestre : Jeannine Wechsler
responsable du site et conception : Béatrice Vergier
conception et réalisation : Martin Vergier
© droits réservés Club de Dermatopathologie (ADDP) 2004
recharger cache