AccueilAccédez à tous les cas des précedents histoséminairesPage dédiée à la formationConsultez les dates intéressant la dermatopathologieInscrivez vous au club, à la liste de diffusion, écrivez nous
  mercredi 3 juinIdentifiez vous





Présentateurs : William Pouillot1, François Aubin2, Mary Joly2, Serge Guyétant1, Mahtab Samimi1, Thibault Kervarrec1 (1 : CHRU de Tours ; 2 : CHRU de Besançon)
1Patiente de 86 ans avec nombreuses comorbiditées (cardiopathie ischémique, HTAP, syndrome d’apnée du sommeil) consultant pour une lésion ulcérée profonde de la jambe droite. Diagnostic clinique : hypodermite nodulaire ? nécrobiose lipoïdique ?
Présentateurs : Soumanth Thanguturi1, Anne De Muret1, Serge Guyétant1, Mahtab Samimi1, Silke Appenzeller2, Thibault Kervarrec1 (1 : CHRU de Tours, France, 2 : University Hospital of Würzburg, Allemagne)
2Patiente de 82 ans aux multiples comorbidités (HTA, hypercholestérolémie, diabète de type II) ayant été opérée à 6 reprises pour des carcinomes basocellulaires. Elle consulte ce jour pour une lésion tumorale nodulaire bourgeonnante centimétrique du menton. Diagnostic clinique : carcinome basocellulaire ? carcinome épidermoïde ?
Présentateurs : Alexia Gazeu (1)Marie Donzel (1) (2)Juliet Tantot (1)Olivier Harou (1) Brigitte Chouvet (1)Sebastien Debarbieux (2)Brigitte Balme (1) ((1) Service d’anatomopathologie, (2) Service de dermatologie, Centre hospitalier Lyon Sud)
3Patiente de 58 ans traitée pour un adénocarcinome canalaire infiltrant du sein. Elle a présenté, 15 jours après l’introduction de létrozole, des polyartralgies et des lésion papulo-nodulaire de la face dorsale des deux mains.
Présentateurs : Reginster Michel, Tourne Laurence, Theate Ivan (Service d’Anatomie Pathologique, Institut de Pathologie et de Génétique (IPG), Gosselies, Belgique)
4Il s’agit d’une dame de 58 ans présentant de multiples lésions cutanées nodulaires d’apparition récente. Les lésions se situent sur la face interne du genou droit, sur la face postérieure de la cuisse droite et gauche et sur le dos. Elles mesurent de 2 à 9 mm. La patiente ne présente aucun antécédent clinique notable. L’exérèse de ces lésions a été réalisée.
Présentateurs : A. Gerbe, B. Balme (CHU, Lyon Sud)
5Nous rapportons le cas d’un enfant de 9 ans qui consulte pour une lésion du pli du coude droit apparue à l’âge de 1 an. La lésion ressemble cliniquement à une papule cicatricielle persistante. Sur le plan biologique, l’enfant présente une discrète hyperéosinophilie.
Présentateurs : Marie Donzel1-3, Olivier Harou1, Brigitte Chouvet1, Alexandra Traverse Glehen1-3 Marie-Charlotte Deroo-berger2, Brigitte Balme1 (1 Hospices Civils de Lyon, Institut de pathologie multisite, Hopital, CHU Lyon Sud, Lyon, France 2 Service de dermatologie, CH Fleyriat, Bourg en Bresse, France 3 Université Claude Bernard, Lyon 01, France)
5La patiente de 81ans présente comme antécédents une hypothyroïdie traitée par Levothyrox et une cardiopathie ischémique. Découverte fortuite par son médecin traitant de lésions papulo-nodulaires ecchymotiques violines sur le dos, l’abdomen et le tronc. La patiente est asymptomatique, il n’existe pas d’adénopathies ni d’hépatosplénomégalie, pas d’altération de l’état général. La numération formule sanguine est normale.
Présentateurs : Rodolphe ROBIN, Stéphanie LECLERC-MERCIER (Service d'anatomie et de cytologie pathologiques du Pr. MOLINA, Hôpital Necker-Enfants Malades)
6Garçon de 7 ans, hospitalisé le 13/01/2020 en neurologie à l’hôpital Necker pour des troubles de la marche récidivants, avec une suspicion de “myélite” traitée à chaque poussée par bolus de corticoïdes. Explorations paracliniques neurologiques normales (EMG; PL; IRM). Examen clinique: syndrome pyramidal bilatéral des membres inférieurs associé à des douleurs majeures entraînant une impotence fonctionnelle quasi-totale, hypertrophie violacée et inflammatoire des gencives, traitée par antibiotiques fin 2019, purpura des membres inférieurs.
Présentateurs : M. Tourne, J. Lehmann-Che, M Battistella (Service de Pathologie et Département de Génomique des Tumeurs Solides, Hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris)
7Lésion cutanée du talon droit chez une patiente de 60 ans.
Présentateurs : M. Jacquemin, B. Prophette, B. Vergier (le Mans et Bordeaux)
8Homme 68 ans, lésion du dos suspecte envoyée pour avis.
Présentateurs : R. Vergara, M. Beylot-Barry et ML Jullié (Bordeaux)
9Femme de 33 ans présentant comme principal antécédent un diabète de type I avec, depuis 2003, des lésions de nécrobiose sur les jambes.
En 2017, une ulcération difficile à cicatriser fait le lit d’un bourgeonnement verruqueux très suspect.
Présentateurs : Sarah Melloul Benizri (1), Caroline Lacoste (2), Emmanuelle Bourrat (3), Arnaud de la Fouchardière (4), Maxime Battistella (1) (1- Département de Pathologie, Hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris 2- Cabinet de Dermatopathologie Mathurin-Moreau, Paris 3- Dermatologie, Hôpital Saint-Louis, Paris 4- Département de Pathologie, Centre Léon-Bérard, Lyon)
11Biopsie-exérèse d’une lésion papuleuse rosée cervicale droite chez un garçon de 13 ans.
Présentateurs : Delphine Darbord, Maxime Battistella, Marie-Dominique Vignon-Pennamen (Service d’anatomo-pathologie, Hopital Saint Louis, Paris France.)
12Une femme de 52 ans sans antécédent présente depuis 2 ans une plaque scléreuse infiltrée du bras droit, d’environ 10cm. Depuis 3 semaines extension des lésions et apparition de placards érythémateux du décolleté, d’oedèmes diffus et de myalgies proximales des membres supérieurs.




Club de DermatoPathologie
Site de l'Association pour le Développement de la DermatoPathologie
www.dermatopathologie.fr
pour toute information : vaguemestre : Jeannine Wechsler
responsable du site et conception : Béatrice Vergier
conception et réalisation : Martin Vergier
© droits réservés Club de Dermatopathologie (ADDP) 2004
recharger cache